Biographie, quelques dates

Accueil > carpentier > Biographie, quelques dates

Biographie, quelques dates

JPEG - 17.3 ko

Marguerite Jeanne Carpentier naît à Paris en 1886.

1903 - Elle intègre l’Ecole des Beaux-Arts de Paris section peinture (professeur Humbert), dans l’atelier de JP Laurens. En sort diplômée en 1909.

1906 - Séjour à Rome.

1912 - Elle expose pour la première fois à la Société Nationale des Beaux-Arts dont elle deviendra sociétaire en 1925, ainsi qu’au Salon des Indépendants. A partir de cette date elle y présentera de très nombreuses œuvres, régulièrement, jusqu’aux années 50.

Les ateliers successifs de Marguerite Jeanne Carpentier se situent :
  • 2 Rue de Dantzig à « La Ruche » (1906-1914),
  • 23 Boulevard Gouvion-Saint-Cyr (1915-1924),
  • 4 rue de la Source à Auteuil (1925-1936), -*147 Avenue de Villiers et 29 rue Descombes (1936-1965), dans un grand immeuble d’ateliers pour artistes femmes, commandité par la statuaire Hélène Bertaux dès 1880.

1919 à 1930 - De jeunes artistes femmes se réunissent autour d’elle, attirées par la force de son talent et son indépendance d’esprit. Des photos retrouvées récemment montrent que vers 1920, une vingtaine d’entre elles fréquentait l’atelier de la rue de la Source.

1924 - Elle reçoit le Prix de sculpture de la Ville de Paris pour Le Gamin de Paris

1929 - Marguerite Jeanne Carpentier perd celle qui fut longtemps sa compagne de vie, Tamia Stamatiadis. Son frère Georges, acteur de la troupe Pitoëff et l’un des fondateurs du Syndicat des artistes dramatiques, décède également cette année-là.

1930 - Elle commence la rédaction de son Journal d’artiste, document de 1200 pages largement illustrées. D’une qualité littéraire certaine, il décrit sa vie d’artiste parisienne de 1930 à sa mort en 1965.

1932 – Exposition à la Galerie Charpentier.

1950 - La Société Nationale des Beaux-Arts lui attribue son Grand Prix pour l’ensemble de son œuvre sculpté.

1965 - Marguerite Jeanne Carpentier décède sans héritier à Paris. Son atelier est dispersé à Drouot en juin 1966.

Depuis lors des collectionneurs travaillent à la préservation de son œuvre et de celle de ses principales élèves, au sein de collections privées.

Le catalogue raisonné des œuvres de Marguerite Jeanne Carpentier comporte aujourd’hui plus de 1500 titres, constituant une base de données très renseignée : achats de l’Etat, circulation des œuvres, état des œuvres, sources…

L’œuvre de Marguerite Jeanne Carpentier est en phase de redécouverte dans les galeries et maisons de ventes, en France et en Europe.

PDF - 23.1 Mo
Livret Carpentier : "La refusée"
Autoportrait à la robe de chambre Gamin de Paris

2015-Ⓒ 2017 Musée Elise Rieuf - Massiac
Plan du site| Mentions légales| Liens utiles