Etude d’une oeuvre : Eros, Plutus et la Gloire

Accueil > carpentier > Etude d’une oeuvre : Eros, Plutus et la Gloire

Etude d’une oeuvre : Eros, Plutus et la Gloire

Plusieurs études préalables montrent l’évolution et la recherche du peintre : huile sur papier marouflée sur une toile avec intermédiaire, dessin à la plume, dessin au crayon, crayon d’après sculpture, modelage d’un des personnages.

La technique employée pour l’oeuvre définitive est de l’huile sur toile de lin ; l’artiste précise dans son Journal « qu’elle est peinte avec sa palette simplifiée »... « L’accord de la clef harmonique [est] conçu dans des tonalités d’or sombres, légère note rose chaud.. »

Eros, Plutus et la Gloire est une oeuvre de grande dimensions : 240 x 210. Elle date de 1942. Elle a été inspirée à M.J. Carpentier par un des poèmes en prose de Baudelaire du recueil Spleen de Paris.

Deux superbes Satans et une diablesse, non moins extraordinaire, ont la nuit passée monté l’escalier par où l’Enfer donne assaut à la faiblesse de l’homme qui dort et communique en secret avec lui.
Charles Baudelaire - Spleen de Paris

Après la mort de l’artiste, la toile a été vendue en 1945 à l’hôtel Drouot à un de ses fervents admirateurs. A la mort de celui-ci elle a été acquise par une galerie de la rue de Seine. Elle est aujourd’hui conservée dans une collection privée.

Dans le Journal de M. J. Carpentier on peut lire qu’elle considérait cette toile comme une de ses oeuvres maîtresses.

Marion Boyer - Conservatrice du musée Elise Rieuf

Etude jambes - Huile Dessin - Plume Eros, Plutus et la Gloire - Huile Académie - Crayon Le songe - Dessin d'après sculpture

2015-Ⓒ 2017 Musée Elise Rieuf - Massiac
Plan du site| Mentions légales| Liens utiles