Paysages : les routes de la forêt sont innombrables

Accueil > carpentier > Paysages : les routes de la forêt sont innombrables

Paysages : les routes de la forêt sont innombrables

Pour peindre la forêt il faudrait accumuler des documents de toutes sortes : rocs, rocs moussus, nus, humides, tachetés de lichens multicolores, bizarrement sculptés, entassés les uns sur les autres dans des combes pleines de fougères ou hissés sur des coteaux […] terrains cahotiques et mousseux formés par d’anciens lits de rivière, terrains couverts de feuilles mortes et d’aiguilles de pin, d’autres blanchis par l’épaisse couche de grès – enfin, possédant cette ample bibliothèque, imbue de ces forces mystérieuses, de ces aspects si variés, composer des tableaux.

Journal de Marguerite Jeanne Carpentier – Tome 4 – 25 août 1941

Le grand saule - Huile sur toile Sentier dans la forêt 1946 - Gouache Les rochers Cour de ferme

2015-Ⓒ 2017 Musée Elise Rieuf - Massiac
Plan du site| Mentions légales| Liens utiles